fbpx
Connaissances | David Arnold

Différences entre l’eau minérale et l’eau du robinet : quatre questions au Dr Silvio Arpagaus

L’eau minérale est davantage que de l’eau. Les différentes exigences à respecter pour l’eau minérale naturelle et l’eau du robinet sont réglées par des ordonnances du Département fédéral de l’intérieur (DFI). Pour mieux cerner ces différences, nous avons posé quatre questions au Dr Silvio Arpagaus, responsable du service du contrôle des denrées alimentaires et de la protection des consommateurs du canton de Lucerne.

 

Quelles sont les conditions à respecter pour qu’une eau puisse être qualifiée d’eau minérale naturelle ?
Chaque eau minérale est issue d’une seule source alimentée par un gisement naturel. Celui-ci est propre à chaque eau minérale et détermine ses qualités particulières, comme sa teneur en minéraux. Le lieu d’émergence et le nom de la source doivent par conséquent être mentionnés pour chaque eau minérale.

 

Concrètement, quelles sont les différences entre les exigences pour l’eau minérale et l’eau du robinet ?
L’eau du robinet est en principe un mélange d’eaux de différentes origines. Elle provient souvent de différentes sources et nappes phréatiques, ou encore des lacs. Sa composition varie au cours de l’année. Comme l’eau minérale, l’eau du robinet doit respecter toutes les exigences hygiéniques et chimiques. Pour ce faire, elle est le plus souvent traitée, par exemple au chlore ou par rayonnement UV. Ce genre de traitement n’est pas autorisé pour l’eau minérale, qui doit présenter par nature une qualité irréprochable.

Est-il autorisé pour un restaurant de proposer de l’eau du robinet additionnée de gaz carbonique comme de l’eau minérale ?
Non, ce n’est pas autorisé. Si un restaurant propose de l’eau du robinet à ses clients, elle doit être présentée comme telle sur la carte. Un client qui commande de l’eau minérale doit recevoir de l’eau minérale. Au demeurant, le client peut toujours se renseigner concernant la provenance de l’eau minérale.

 

Quelles sont les tâches assumées par le contrôle des denrées alimentaires spécifiquement dans le domaine de l’eau ?
L’eau est notre principale denrée, que ce soit pour sa consommation directe, comme ingrédient rentrant dans la composition d’autres denrées alimentaires ou pour les laver. Dans le seul canton de Lucerne, le contrôle des denrées alimentaires teste quelque 4000 échantillons par année afin de garantir une qualité irréprochable du produit. L’eau est ainsi la denrée alimentaire la plus contrôlée.

David Arnold | Responsable de la communication, Association suisse des sources d’eaux minérales et des producteurs de soft drinks
1/3